dimanche 22 janvier 2012

What if there's no goodbye ?

C’est du temps volé. Des minutes que l’on dérobe, des heures qui nous enrobent. Un manteau d’illusions qui nous tient bien chaud. Un monde parallèle où à force d’y croire on finit par se brûler les ailes. On se pense forts, entiers, liés. Comme seuls au monde. Ou peut être seuls contre le monde.

Il ne s’agit plus juste de s’aimer, ou de t’aimer. Cela ne suffit plus. Il est désormais question de profiter. D’attraper ces fragments de bonheur avant qu’ils ne me glissent entre les doigts. Car je ne veux pas regretter à nouveau. Je ne veux pas de ce goût amer qui déjà s’installe dans ma bouche. Je ne veux pas te laisser. J’ai peur de ce que l’avenir nous réserve, peur de tout ce que nous pourrions vivre ensemble et que peut être nous ne frôlerons même pas. En fait, j’aimerais figer les secondes et les enfermer dans une bouteille. Je les jetterais au loin pendant ton sommeil et au moment où tu ouvrirais les yeux, il n‘y aurait plus rien que nous deux. Puis nos rires comme toujours.

Il est naïf et niais d’espérer l’éternité à cet âge. Surtout lorsque l’on n’y croit pas vraiment. Mais mince, que c’est doux de laisser mon cœur s’enflammer pour tes beaux yeux. Il n’existe rien de comparable à cette plénitude là.

Alors ai-je peur de notre futur ? Ou du mien ? Il me semble que notre relation a à un tel point dépassé mes espérances que je crains de ne pas retrouver une telle complicité. C’est juste plus que je n’en mérite, plus que je ne peux en accepter et tu t’en rends compte. J’ai l’impression que c’est trop, que tu ne devrais pas me donner autant. Mais tu continues, même si il faut que tu me rassures constamment. Et je sais que je n’ai pas besoin de changer pour toi, que je peux être nulle, débile, ou ridicule et tout ce qui s’en suit. Tu es toujours là, qu’importe les larmes ou les sourires. J’ai enfin compris.

Mais tout ceci n’est-il pas plus du domaine de l’amour que de la niaiserie ? Peut-on être jeunes et amoureux sans être niais et drogués à l’espoir ? Allez savoir.

3 commentaires:

Pauline a dit…

Encore une fois un jolie texte..
Et cette chanson.. Je l'adore ♥

Mn a dit…

Ton texte est magnifique. Et cette chanson est superbe.

Merci à pour tes gentils commentaires. Et pour te répondre, je posterai des photos de mon tatouage et ce qu'il signifie pour moi dès que je l'aurai fait. :)

Charlotte a dit…

Ah l'amour, que c'est compliqué... Très beau texte en tout cas.