vendredi 9 septembre 2011

"L'être humain est ainsi. Il a substitué la peur à presque toutes ses émotions."

Je n’ai pas d’ambition, pas de rêve. Le seul que j’ai, je ne le réaliserais jamais. Parce qu’il se trouve -malheureusement- qu’on n’écrit pas un livre avec des brides d’histoires, de vagues pensées ou quelques petites phrases plus ou moins bien alignées. Non, ce n’est pas pour ça qu’on est publié. Il en faut plus, et ce « plus » moi je ne l’ai pas, d’ailleurs je ne l’aurais pas. Je suis dans l’incapacité la plus totale d’inventer. Sans doute parce que j’écris pour moi, et seulement pour moi. Dans chaque virgule, chaque point, chaque mot, c’est moi, juste moi. Égoïstement, je balance ces quelques particules de mon être sur cette page web perdue parmi tant d‘autres. Je les laisse à la vue de tous sans attendre quoi que ce soit en retour. La seule raison qui me pousse à le faire, c’est cette sensation. Ce quelque chose qui ne doit même pas être un millième de ce que ressentent les auteurs ; le plaisir de se savoir lue, peut être comprise et que parfois l’autre se sente comme devant un miroir.

14 commentaires:

Lice a dit…

C'est beau, j'adore, et c'est vrai que l'écriture peut être comme un miroir, alors continue, et crois en tes rêves. Bisous

Lice a dit…

Oui, c'est difficile d'y croire, mais des fois il faut apprendre à le faire, sinon on ne tiens pas.. Bises

Axelle Moret a dit…

J'aime bien ce texte :)

Just a frenzy girl a dit…

"Je suis dans l’incapacité la plus totale d’inventer" : je n'y croit pas! On invente des qu'on ecrit poulette! :) Les mots que tu as choisi pour parler tu les as en quelques sortes inventés ou du moins tu as inventé le fait de les lier avec d'autres! :)

Lucile A. a dit…

Dans le genre "Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part" de A.GAVALDA, je pense que, si, tu es sûrement capable d'écrire un livre. Un livre qui raconte tes brides d’histoires et tes vagues pensées. Tes histoires simples et/ou futiles. Si tu écris un journal intime, là, actuellement, peut-être que, plus tard, tu trouveras l'ambition d'écrire un bouquin super qui raconte une vie plutôt ordinaire. Et là, tes lecteurs se sentirons comme devant un miroir. Alors, je sais, que, venant de moi, c'est un peu "l’hôpital qui se fout de la charité" mais, il faut que tu crois un peu en toi. :)

Nym a dit…

Je me reconnais dans la plupart des articles que tu postes :).

Pour ce qui est de ton rêve, beaucoup de gens qui ne sont même pas écrivains de métier ont publié un jour un livre. Sur eux ou sur ce qu'ils font. Il ne fait pas désespérer, tu as tout autant de chance de publier un jour un livre, que ce soit de la fiction, une biographie ou un livre traitant sur un sujet qui te tient à cœur ou sur lequel tu travailles.

OhmyBijou a dit…

Très beau texte, bien qu'il soit très péjoratif, faut pas se décourager dans la vie !

Nym a dit…

Tu te sentira peut-être capable d'écrire un livre dans quelques années, qui sait. :)

Remember me, Charlotte. a dit…

Mais tu sais, c'est ça que l'on aime chez toi ! Et beaucoup d'auteurs sont comme toi, raconte leur ressentiments, je pense à Anna Gavalda ! Ne te sous estime pas, justement ce que j'aime dans ton blog c'est le fait que tu te livre à nous, comme un journal intime, et ça beaucoup d'auteur l'on fait !

Remember me, Charlotte. a dit…

Tu devrais essayer, vraiment :) Après je te conseille J'étais derrière toi de Nicolas Fargues, lui aussi a écrit un livre de ce genre, et c'est pour l'instant le livre qui m'a le plus touché et le plus ouvert les yeux !

Remember me, Charlotte. a dit…

Je te les conseille vraiment :)

Eva * a dit…

j'adore la photo !

Clélia a dit…

J'aime ton blog! J'adore ce texte, il est profond et beau...

Si tu aimes ma fanpage tu participes au concours pour gagner un vernis à ongle OPI :)

Ushio a dit…

Tu dis que tu n'es pas capable d'inventer ? Tu t'es inventée toi-même, si c'est pas un chef d’œuvre, ça !

J'aurais pu écrire une nouvelle à 14 ans, ma mère le savait, moi ça me passait au dessus. Putain d'âge con.